jeudi 30 juillet 2015

Bilan de notre voyage en Irlande





Derrynane : repérez notre camping car sur la photo ! (vous pouvez cliquer dessus puis appuyer sur la touche Echapp pour revenir).

Accéder à ma liste de photos.



Impressions générales

L’Irlande est un pays magnifique et nos 5 semaines ont été insuffisantes pour l’approfondir malgré les 3800 kms parcourus (dont 2600 sur place) ; vu le temps, nous avons fait l’impasse sur l’Irlande du Nord. On peut juste survoler tellement il y a de belles choses à voir.
Si vous n’avez pas aimé la Bretagne, passez votre chemin ; l’Irlande c’est le climat de la Bretagne avec des paysages encore plus grandioses.

De nombreuses ruines témoignent de la brutalité de la colonisation Anglaise. Les terres des Irlandais ont été toutes confisquées et leurs coutumes, ainsi que leur religion interdites.
Les gens sont adorables et toujours prêts à rendre service. Les Irlandais sont très attachés à leurs racines et ils protègent leur nature.
Le pub est une institution, ils pullulent, et on y vient le soir en famille avec les enfants ; c’est souvent la seule distraction locale où il y a souvent des concerts en live de musique Celtique.

Les chiens ne sont pas les bienvenus car interdits dans de très nombreux endroits.
On trouve de tout dans les petites villes et les petits producteurs locaux sont mis en valeur.
Il n’y a pratiquement pas d’aire de repos ou de service, c’est le rôle des campings qu’il ne faut fréquenter qu’en cas de besoin vu les prix. Par contre le camping sauvage, c’est comme en France il y a 30 ans : on trouve des bivouacs les pieds dans l’eau !

Nous avons eu globalement du beau temps. En 5 semaines nous avons eu une semaine de pluie à mi-temps. Les nuits sont fraîches : 13°C le matin, mais 17°C sans chauffage dans le camping car. Et pour les Irlandais c’était un très mauvais été !
Enfin, parler un peu l’Anglais peut être utile en cas de pépin.


Les Ferries

Nous sommes partis de Roscoff ; aller Roscoff/Cork par Brittany Ferries durée environ 14H, retour Rosslare/Roscoff par Irish Ferries environ 17H.

Bilan
Nous vous conseillons Irish Ferries qui offre la même qualité de d'organisation et des services, ainsi que de belles cabines, avec en plus :
  • un prix inférieur de 140 € sur un simple aller
  • la possibilité de brancher le frigo sur le 220V (impossible sur Brittany Ferries)
  • des ascenseurs (1 seul sur Brittany Ferries et réservé, donc on monte les 5 étages à pied avec nos bagages!)

Circuler

On s’adapte facilement à la conduite à gauche, puisque souvent on voit des voitures circuler ; j’avoue m’être facilement adapté.
Quelques règles simples, où on fait l’inverse de la France :
  1. Sur une route multi-voies la voie la plus lente est à gauche, la plus rapide à droite
  2. On double à droite
  3. On prend les ronds points dans le sens des aiguilles d’une montre
Un conseil : si vous ne maitrisez pas encore la largeur de votre camping car, entrainez vous avant de partir à passer entre 2 obstacles distants de 10 cm de chaque côté ; cela vous servira quelques fois.

Les routes sont généralement en bon état avec un marquage bien fait. Celles que vous pouvez emprunter sont en gros : les rouges (notées N), les jaunes et blanches (notées R) de la carte Michelin ; cependant certaines jaunes ont des portions 1 voie, mais dans ce cas, il y a de des aires de dégagement. Une exception : les tronçons de route jaune avec des pointillés rouges qu’il faut absolument éviter.
Les autres (notées L), c’est parfois à vos risques et périls car la route qui peut vous paraitre fréquentable peut se rétrécir par la suite ou à l’inverse s’élargir. Je vous en parle car j’en ai pris plusieurs pour aller voir des sites intéressants. A la fin, je passais partout !
Ces règles ne s’appliquent pas aux fourgons qui sont les rois en Irlande (car moins larges).

Evitez de circuler dans les petits villages et sur les petites routes le Dimanche ; il y a souvent des fêtes et tout le monde y participe, donc il y a beaucoup de voitures garées partout et n’importe où, surtout l’après midi.
Dans de nombreuses villes, les parkings sont payants sauf le Dimanche. Sur la côte Sud Est et Ouest, on trouve de plus en plus de parkings avec barres de hauteur. Quand vous visitez des villes, ne visez pas les parkings proches du centre, ils ont presque tous une barre de hauteur.
Sur les petites routes, ne dépassez jamais le 50 km/h car vous pouvez rencontrer des moutons sur la route.

Avec le GPS, pour aller d’un point A à un point B, prévoyez au moins un point intermédiaire, sinon vous risquez de prendre une route plus petite que prévu, et là… ? vérifiez toujours le N° de la route affiché avant de tourner. De nombreux sites à visiter ne sont pas dans le GPS et de nombreux villages n’y figurent pas non plus (GPS Garmin).
Toujours pour le GPS, apprenez à changer le format de position (ou des coordonnées) dans les menus de l’appareil, vous en aurez besoin.

On trouve du gas oil facilement et partout (on se sert).
Toutes les autoroutes que j’ai prises étaient gratuites.
N’achetez pas de cartes détaillées Irlandaises, car le nom des villages est en Gaëlique !


Voyager

Mes guides préférés sont dans l’ordre :
1-Guide vert Michelin : le bon niveau de synthèse pour un voyage de 2 mois
2-Irlande collection Evasion chez Hachette : le minimum à visiter pour un voyage de 5 semaines ; j’aime bien
3-lonely Planet : détaille plus la visite des sites importants
4-Le Routard, surtout pour les campings et les randos (un peu fouilli)
Pour moi, les 3 premiers sont indispensables : chacun donne des informations que l’autre n’a pas.
L’Europe en camping car de Michelin ne m’a servi à rien. J’y ai eu recours une seule fois et le point GPS était erroné !

Dans un camping, achetez pour 4€ le guide en Anglais « Caravan camping and motorhome guide » ou l’équivalent (il y a 2 guides concurrents) ; il est très bien fait ; en fait il donne tous les campings cités sur le site web http://www.camping-ireland.ie/fr/ .
L’Apps relative à ce site est inutilisable car elle ne fournit pas les points GPS !
Pour trouver des WC publics ou des commerces de bouche j’ai utilisé l’excellent logiciel sous Android (Google) ou IOS (Apple) : MAPSME (je ferai un article sur ce sujet hyper utile en voyage).

Pour la météo, j’utilisais sur mon smartphone l’application Android « Yahoo weather » qui vous géolocalise pour vous afficher la météo (donc mettez en marche votre GPS pour la météo). Pour une vision globale sur internet cherchez « météo France irlande ».
Connaître la météo est fondamental quand on voyage ; cela permet d’adapter sa stratégie, et de modifier son parcours en cas de besoin.


Manger

Les courses
Toutes les villes ont un supermarché avec parking, donc il est facile de s’approvisionner. Les enseignes principales sont  : Super Valu, Lidl, Aldi ; Super valu offre des produits Irlandais et semble avoir plus de choix.
On trouve de bons produits ; il y a de bons fromages, de la bonne viande, du pain agréable, et un développement important du bio (organic en Anglais). Il n’y a pas de yaourts non sucrés, alors on prenait de grands cylindres de fromage blanc (en plus aigre). Par contre les fruits sont très quelquonques et les gâteaux secs locaux peu appétissants, alors on achetait des Belvita Breakfast (que l’on trouve aussi en France). Evitez les baguettes à la Française, goutez leur excellent « brown bread » ou « soda bread ».
La viande est moins chère qu’en France, le poisson aussi mais pas facile à trouver en dehors des gros supermarchés.

Les restaurants sont fréquentables à des prix un peu plus élevé qu’en France ; les pubs et les self service locaux sont souvent bons, et moins chers. Les plats que vous trouverez le plus :
  • Le fish and chips : poisson pané (souvent du cabillaud), avec frites et petite salade
  • Irish stew : ragoût de mouton excellent
  • Shephard’s pie : leur hachis parmentier
  • Chowder : soupe avec du poisson des moules et des crevettes, très bonne
Si vous choisissez du filet de bœuf (fillet of beef), et il est excellent, demandez la cuisson entre saignant et à point pour avoir du à point (cooked between rare and medium).
On trouve de plus en plus du bon café, demander un expresso (one expresso).
Enfin, demandez quand on vous amène le menu si le service est compris, car il augmente l’addition de 15%.

La bière
Quand vous commandez une bière, on vous apporte une bouteille de 50cl s’ils n’ont pas de bière pression. Quand vous êtes dans un pub, vous pouvez commander « half a pint » ou « a glass » donc 25cl environ, même si tous les hommes prennent 1 pint et les femmes ½ pint (voire 1).
La bière est très bonne, la blonde (lager) est douce mais rare, la rousse (ale) est plus corsée ; enfin la brune (stout) est la plus forte et la plus consommée ; la plus connue étant la Guiness qui est une institution. Personnellement je préfère la rouge (red) qui est une ale plus travaillée. Pour les lager, nous avons aimé celle de Galway, celle de Dingle (Crean’s) et celle de Donegal. Goutez à la bière faite avec un malt de seigle (Rye), son goût est très différent et en plus très agréable !
J’ai vu de nombreuses femmes boire du cidre, qui est aussi alcoolisé que la bière : 4°5


Dormir

Bien sûr il y a le camping sauvage que nous avons pratiqué régulièrement en choisissant toujours des endroits calmes et dans un cadre agréable ; pour les endroits, visez : les ports, les parkings gratuits, les lacs, les places d’église (jamais le Dimanche), ou une rue calme à la périphérie des villes.
Dans les endroits très touristiques, presque tous les beaux coins sont interdits la nuit ; par contre en dehors de ces régions, il est très facile de trouver un bivouac agréable. D’ailleurs les parkings payants sont souvents gratuits le Samedi à partir de 18H, jusqu’au Lundi matin 9H (et nous en avons bien profité).
Le camping sauvage est autorisé 24H sur les parkings signalés NO CAMPING, mais formellement interdit dans les endroits signalés NO OVERNIGHT.
Les supermarchés Lidl tolèrent le bivouac, comme à Westport (pas Supervalu ni Aldi).

Si vous prenez une petite route pour trouver un coin, arrivez soit avant 9H30 le matin, soit après 20H le soir pour éviter les croisements de voitures ; de même, le matin nous partions avant 9H30 pour les mêmes raisons. Et évitez les Dimanches après midi.

Tous les 3 jours nous allions en camping pour les pleins et exploiter le wifi, mais il faut compter 20/30€ par nuit. Heureusement pour ce prix c’est très bien tenu et il y a du papier hygiénique dans les toilettes. Il faut dire que tous les campings sont privés, il n’y en a pas de municipaux. Ils sont donc le plus souvent situés loin de tout mais dans un beau cadre (il y a toujours des exceptions !).
En dehors des zones très touristiques, les campings sont peu remplis en Juillet/Août ; nous avons toujours trouvé de la place.
La nuit la plus fraîche a été 11,5°C, mais avec une couette double on dort bien sans chauffage. Le matin en me levant je mets le chauffage avec l’eau chaude. Après la dernière douche on éteint le tout, il fait 19°C dans le véhicule. Et l’eau reste chaude pour la vaisselle du midi.
Avec l’application Android « Park4night », à condition d’être connecté à internet et d’avoir mis son GPS en marche, on a tous les endroits de camping sauvage à proximité de sa position ; et je dois dire que j’ai été épaté car j’en ai profité plus d’une fois. Même chose avec Mapsme.
Je vous ai fait plus bas une liste de campings avec aire de service pour camping car et wifi, et aussi mes bivouacs où je suis allé avec mon Hymer de 6,10m de long (voir lien en bas d’article).



Faire les pleins, laver le linge

Pour laver le linge nous avons choisi le camping tous les 6 jours car il y a peu de laveries en self service, mais plutôt des pressing (dry cleaner)/blanchisserie (laundry ou launderette). Ceci dit, 8kg de linge lavé/séché en laundry revient à 15€, à peine plus cher que si on le lave en machine soi-même dans le camping, mais il faut aller 2 fois en ville (dépose/enlèvement) et surtout trouver la boutique !

Presque tous les garagistes ont un robinet d’eau pour un plein. Le réseau Texaco a ses robinets filetés ; pour les autres marques il vous faudra une prise voleuse.
Il y a des toilettes publiques dans de nombreuses villes et villages ; elles sont très propres et avec papier hygiénique ; le logiciel Mapsme les localise et c’est bien pratique pour vider la cassette.

Pour les eaux usées, j’ai rarement utilisé les bouches d’égout en ville et très souvent les campings.
Il est difficile de trouver une poubelle en dehors des campings ; celle des stations service est petite.


Divers

Nous avons eu des midges (petits moustiques) une seule fois et avons expérimenté avec succès notre équipement qui ne quittait jamais notre sac à dos (moustiquaire de tête et gants de chirurgien jetables).

Pour les télécommunications, j’ai reçu pratiquement partout en ville au moins la 3G. Mon abonnement SOSH (Orange) me faisait passer selon les endroits par les réseaux de Vodafone ou Météor ou 3 IRL ; j’ai téléphoné avec Libon, pas de souci.

Dans les pubs, on va au bar commander ses bières, on paie et on va s’installer là où il y a de la place ; des gens peuvent venir s’installer à votre table si la place manque et c’est normal. On peut aussi commander du cidre, et parfois du thé ou du café.

Commencer les ballades le matin avant 10H, car dans les sites touristiques, la foule arrive dès 10H.

J’ai eu une panne au bout de 15 jours, et mon assurance la GMF a été en dessous de tout comme l’année dernière en Espagne. J’ai téléphoné, et en retour j’ai reçu un SMS : « faites vous-même le nécessaire, on vous remboursera ». Super ! si vous ne vous débrouillez pas en Anglais, vous êtes mal !
Pour les garages FIAT en Irlande j’avais installé sur mon smartphone Android l’Apps « FIAT Campers », eh bien en pratique c’est inutilisable. Je me suis débrouillé avec l’Apps « Copilote Europe » (cartographie GPS) ; dans les points d’intérêts, si on choisit « Concessionnaires Auto » on a la géolocalisation des concessionnaires par marque de véhicule. Autre possibilité, télécharger l’Apps « Camper-PRO ».

Dans les campings on vous demande votre nom et votre plaque d’immatriculation ; le placement est libre. Les services peuvent être regroupés ou disséminés ; la qualité du wifi est variable.

Vocabulaire camping usuel :
Eaux usées ou grises = waste water
Eau potable = drinkable water
WC chimiques = chemical toilets
Emplacement = location
Camping car = camper ou « motorhome »
Camping = camp site




3 commentaires:

  1. Merci beaucoup pour ce billet ! Nous sommes actuellement en Irlande pour encore 2 semaines et cela nous est bien utile !
    Nous nous réjouissons de pouvoir accéder à la liste de vos bivouacs pour peut-être en tester quelques-uns ;-)
    Jonas

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour et merci Thierry!!! ton site est vraiment très interessant une mine d'informations je le consulte régulièrement
    Je pars pour l'Irlande ,l'Ecosse en fourgon la semaine prochaine
    Pourrais tu me dire s'il y a des restrictions concernant la nourriture que je voudrais emmener
    merci de ta réponse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour a ma connaissance non. Tu es en Europe, donc tu n'es pas contrôlé.
      fais comme moi pour l'Irlande et l'Ecosse et je publierai ton article dans l'intérêt de tous.
      Bon voyage !
      Cordialement

      Supprimer

Saisissez vos commentaires