lundi 6 mars 2017

Panorama des centrales électriques (ou EBL)













EBL= acronyme pour le mot Allemand ELEKTROBLOCK

Rappel sur le rôle d'une centrale électrique

La centrale électrique est le centre nerveux du camping car. C'est un boitier électronique qui contrôle :

  • tous les circuits fournisseur d'électricité : 12V, 220V et souvent un panneau solaire de moins de 150W
  • tous les circuits qui consomment de l'électricité : réfrigérateur, chauffage etc...
Par ailleurs cette centrale : 
  • est LE chargeur intelligent pour la batterie de la cellule ; on y trouve donc un sélecteur du type de batterie
  • fournit toutes les informations nécessaires au tableau de contrôle souvent situé au dessus de la porte d'entrée de la cellule ; ce dernier indique notamment les niveaux d'eau dans les réservoirs eau propre et eau grise, ainsi que la tension de la batterie moteur et de la batterie cellule
Pour faire durer une centrale, il faut :
  • lors de l'hivernage, l'éteindre (bouton EIN/AUS ou ON/OFF) ; cette action coupe TOUS les circuits, sauf souvent le panneau solaire ; la vanne de sécurité du boiler Truma n'étant plus alimentée électriquement va s'ouvrir, le boiler va se vider (si vous avez du Truma !)
  • ne pas connecter le 220V en permanence, mais uniquement en cas de besoin ponctuel (donc pas en permanence pendant l'hivernage)
Dans le cas contraire au bout de 10 ans vous risquez une panne probable de centrale.
Coût environ 250€ pour une simple réparation, mais entre 400 et 900€ si vous devez la changer (prix selon la complexité du modèle).
Mais connecter au 220V en permanence est bon pour les batteries AGM ou GEL, mais pas lithium qu'on recommande de ne pas charger à fond pour la faire durer.
Alors choix Cornélien, sachant qu'il est plus facile de changer de batterie que de démonter puis remonter une centrale électrique. 


Pour approfondir, vous pouvez lire mon article : plus loin avec l'électricité du camping car.




Les 2 principaux fabricants de centrales


Deux fabricants se partagent le gros du marché des campings car à parts égales :
  • CBL société Italienne (site web en Italien/Anglais : cbe.it) ; ses centrales ont pour nom CBLxxx, xxx étant un numéro
  • Schaudt société Allemande (site web en Allemand : schaudt) ; ses centrales ont pour nom EBLxxx, xxx étant un numéro
Le nom de la centrale est inscrit dessus, important pour se faire réparer.


Pour connaitre les marques de camping car qui utilisent les centrales CBL, consultez le site : http://campingcarvdl.canalblog.com

D'une manière générale, les centrales électriques des campings cars :
  • du groupe Hymer sont de marque Schaudt
  • du groupe Rapido sont de marque CBL
  • du groupe Pilote sont de marque Schaudt ou CBL


On peut avoir le plan de la plupart de ces centrales sur le site electronique-camping-car onglet [Documentations] ; ces experts des centrales électriques pour camping car peuvent réparer tout types de problème que vous rencontrez.
Vous pouvez aussi consulter le site de F Dichamp.




Réparer/utiliser


Pour faire réparer une centrale, il faut la démonter et l'envoyer en réparation ; au retour il faut tout remonter et correctement ; on a donc intérêt a faire des photos avant démontage !

A savoir sur les EBL de marque CBE

La borne D- est l'arrivée du courant venant de l'alternateur
La borne D+ alimente en roulant le frigo en 12V/15A

Vous pouvez faire réparer les centrales en France par la Société EBCC, mais c'est au minimum 250€.
La procédure à respecter est décrite sur leur site.


A savoir sur les EBL de marque Schaudt

La borne D- est l'arrivée du courant venant de l'alternateur
La borne D+ alimente en roulant le frigo en 12V/15A

Vous pouvez faire réparer les centrales en France par la Société EBCC, mais c'est au minimum 250€.
La procédure à respecter est décrite sur leur site.

Une autre solution, moins chère (environ 160 €, mais très efficace) est de contacter le SAV Schaubt Allemagne, pour leur envoyer votre EBL en réparation.
Mail du SAV Schaudt en Allemagne, faites votre mail en Français  : kontakt@schaudt-gmbh.de 


Quelques pannes connues

1)la batterie cellule ne charge plus en branchement 230V :
  •    Le disjoncteur 230V est-il enclenché ou en bon état ?
  •    Le fusible de protection est-il bon ?
  •    Les cosses sont-elles bien serrées sur la batterie cellule ?
  •    Sinon panne sur la centrale électrique


2)la batterie cellule ne charge plus en branchement 12V :
  •    L'alternateur charge t-il ? si oui, il doit délivrer 14,4V au dessus de 1500 tours/mn (quel que soit le nombre de tours) ; pour le savoir branchez sur la prise allume cigare de l'habitacle un testeur comme le  Norauto BT100 (hyper simple à utiliser)
  •    Le fusible de protection est-il bon ?
  •    Les cosses sont-elles bien serrées sur la batterie cellule ?
  •    Sinon panne sur la centrale électrique



Articles en relation

Forum1
Plus sur les centrales CBE


mercredi 1 mars 2017

Pourquoi tous les appareils numériques doivent être mis à jour ?








Le numérique a envahi notre vie, et ce n'est pas fini !
Mais pour en tirer le maximum, TOUS les appareils doivent être périodiquement mis à jour, selon une fréquence variable selon les appareils.
Pourquoi ? et comment faire ?


Pourquoi mettre à jour les appareils numériques ?

Un appareil numérique est toujours piloté par un ordinateur dont la taille varie selon les besoins. Certains sont tout petits comme les microprocesseurs ou puces électroniques.
Un microprocesseur a toujours au moins une unité de calcul, une mémoire ou deux, et des interfaces d'entrée/sortie de l'information.
L'unité de calcul est pilotée par un programme informatique que l'on appelle système d'exploitation.
Le système d'exploitation utilise des paramètres de réglage au démarrage de l'appareil dont les noms varient selon les marques : BIOS ou UEFI pour Microsoft, firmware ou micrologiciel pour de nombreux appareils.

Pour approfondir le vocabulaire, voir mon article : quelle tablette pour le camping car ?

La mise à jour de l'appareil numérique a pour but de mettre à jour soit le système d'exploitation, soit le firmware, soit les deux, selon les choix du constructeur.

Et pourquoi tout cela ?
Parce que au lancement d'un produit, il y a des erreurs de constatées par les utilisateurs et il faut y porter remède. On peut vouloir aussi améliorer des fonctions existantes ou ajouter des fonctions nouvelles. Enfin l'ergonomie doit toujours être optimisée.


La fréquence des mises à jour dépend de l'appareil
Ceux qui possèdent un ordinateur (PC ou Mac) savent qu'il est l'objet de mises à jour très fréquentes ; de même une montre connectée.
Un GPS intégré ou de voiture est en général mis à jour une fois par an.
Un box ADSL est régulièrement mise à jour.
Un appareil photo est mis à jour plusieurs fois dans sa carrière, de même un smartphone ou une tablette (4G ou connectée en wifi).
Un téléviseur ou un démodulateur (TNTSAT ou FRANSAT) est mis à jour plus rarement, en cas de besoin, après optimisation.
Une voiture moderne avec écran tactile subit une mise à jour 1 fois par an.

La liste n'est pas exhaustive, mais pensez à mettre à jour vos appareils numériques pour en tirer le maximum, ou pour corriger des erreurs de comportement irritantes.




Comment mettre à jour les appareils numériques ?


Les méthodes diffèrent selon les appareils et les constructeurs.

Pour une box ADSL ou un ordinateur, c'est transparent pour l'utilisateur, c'est automatique car les appareils sont connectés à internet.
Donc : pas de connexion permanente à internet = pas de mise à jour automatique.
Pour les smartphones ou les tablettes, on reçoit un message d'avis de mise à jour ainsi que la procédure à suivre.

Les appareils non connectés en permanence doivent être mis à jour par l'utilisateur lui même.
Dans tous les cas il faut se connecter à internet, soit en wifi, soit en passant par un ordinateur connecté à internet.
Si vous n'en avez pas vous avez bien quelqu'un de votre famille ou un ami qui en a un.

Les constructeurs ont 2 approches pour l'utilisateur à faire sa mise à jour :
  • METHODE 1 : ils livrent avec leur appareil une application qui s'installe sur l'ordinateur
  • METHODE 2 : aide toi le ciel t'aidera !

La METHODE 1
Elle consiste a relier l'appareil à mettre à jour à l'ordinateur par un cordon USB, puis à lancer l'application livrée.
Cette dernière reconnait l'appareil, lit sa version applicative, puis détermine si une mise à jour est nécessaire.
C'est la méthode la plus simple pour l'utilisateur car tout est automatisé, il n'y a pas de risque d'erreur ; la méthode 2 ne devrait pas exister : honte à ceux qui l'imposent aux clients !

Cette méthode 1 est utilisée notamment :
  • pour les GPS intégrés : Tomtom et Garmin
  • pour les appareils photo Olympus OMD


La METHODE 2

Et comment sait-on qu'il y a une mise à jour à faire pour l'appareil ?
Il faut aller sur internet sur le site du constructeur, indiquer le nom de son appareil et regarder dans Téléchargements (ou Download pour les sites Anglais) pour voir la liste des différents firmwares (micrologiciel en Français) ; le plus à jour est le plus récent.

Ensuite, il faut aller dans le menu de votre appareil à mettre à jour et chercher une rubrique firmware (ou micrologiciel), lire sa version et comparer avec la dernière disponible sur internet.
Si les versions sont identiques, il n'y a pas de mise à jour à faire ; si les versions sont différentes, il faut faire la mise à jour (le numéro de version le plus grand est toujours le plus récent).

Et comment on fait la mise à jour ?
C'est le plus souvent décrit dans un chapitre du mode d'emploi de votre appareil, sinon internet est ton ami.

Principe :
Il faut télécharger sur l'ordinateur le firmware à installer sur l'appareil.
Une fois sur l'ordinateur, on le copie sur une mémoire externe vide : une carte SD, ou micro SD ou une clé USB.
Ensuite on insère la mémoire externe dans l'appareil à mettre à jour, puis on suit la procédure écrite par le constructeur (mode d'emploi papier ou électronique - tous les modes d'emploi sont sur internet s'ils ne sont pas livrés avec l'appareil).


Cette méthode 2 est utilisée notamment :
  • pour certaines marques de téléviseurs ou de démodulateurs
  • pour les appareils photo Panasonic

Enfin le progrès en est-il toujours un ?
Pas toujours, nos voitures par exemple prennent l'habitude de centraliser les commandes sur un écran tactile, comme sur une tablette.
Certains diront : ouah ! super !

Je réponds :
  • quand l'écran de la tablette est en panne, eh bien on ne contrôle plus un certain nombre de fonctions !
    Cela ne vous est jamais arrivé avec votre smartphone ou votre tablette, car vous les changez régulièrement, mais une voiture ?
  • quelle est la durée de vie d'un écran allumé en permanence ?
  • le micrologiciel (ou firmware) doit être mis à jour très régulièrement, soit par vous qui êtes un geek (amoureux de la technologie), soit par votre garagiste pour 100€ au moins

Par contre c'est tout bénéfice pour le constructeur qui peut améliorer son produit après coup et surtout qui fait des économies (moins de boutons, moins de fils...) ; il faut avouer que c'est très ludique...quand on sait utiliser un smartphone !