mercredi 26 avril 2017

Lutter contre la chaleur en camping car













Les camping car modernes sont vendus comme étant très bien isolés ; dans la pratique lors des étés chauds, les campings car sont très chauds. (et de même froids l'hiver).
Cela tient au fait que pour mieux vendre dans les salons, on multiplie les fenêtres, sunroof et lanterneaux, parce que cela fait joli et que cela plait.
Les intérieurs sont ainsi très lumineux ; mais beaucoup de lumière rime avec beaucoup de chaleur l'été et beaucoup de froid l'hiver.

Les constructeurs essaient de nous faire prendre des vessies pour des lanternes !
Ils feraient mieux d'étudier les maisons BBC afin d'intégrer certaines de leurs pratiques.
A quand le test par les revues de campings car des nouveaux modèles placés dans une chambre froide à -5°C, en utilisant un thermographe ?
Voir aussi l'article du site forum camping car.

Nous sommes donc condamnés à nous protéger nous mêmes de la chaleur, comment ?


Le constat

Pour objectiver le discours, un été dans mon camping car, j'ai mesuré les températures à différents endroits avec un détecteur thermique fiable (Bosch PDT1) ; voici les résultats :
- sol           24,7°C (vive le double plancher !)
- plafond    31,5°C
- sunroof    43,8°C (avec Remis en place), idem lanterneaux
- pare brise 46,6°C (avec Remis en place)
- extérieur : alu au soleil 46,6°C, 32,1°C à l'ombre

Par ailleurs la centrale Hymer indique : 26,5°C à l'extérieur (sous le camping car) et 31,5°C à l'intérieur.

On observe donc au plafond des différences de température de 12°C et avec le parebrise de 15°C.

Pourquoi ces différences ? parce que le double vitrage des campings car est très très loin de l'efficacité de ceux des maisons ; un double vitrage maison bas de gamme est un sandwich composé de 2 plaques de verre de 4 mm d'épaisseur, séparées par une lame d'air de 16 mm remplacée par du gaz argon.

Par ailleurs, les poignées en aluminium en plein soleil deviennent des radiateurs : je me brûle à les toucher. A remplacer donc par des poignées en plastique et idéalement en bois.

Le bilan de tout cela : par temps chaud les campings cars standards sont des fours, car ils sont mal protégés du soleil avec les protections standards livrées (y compris dans les haut de gamme).

L'endroit extérieur le plus frais est sous le camping car, la place favorite de mon chien (pas si bête !).

Nous allons voir dans ce qui suit les différentes solutions pour se protéger de la chaleur.




Se protéger de la chaleur


Améliorer l'isolation

Dans une maison, quand il fait très chaud, le matin, on pose des occultations aux portes et aux fenêtres et on rentre par une porte à l'abri du soleil. Cette solution est très efficace.
Dans ma maison construite en briques, avec ce mode opératoire, j'ai 10°C de moins dans la maison par rapport à la température extérieure. La ventilation mécanique (VMC) gère le renouvellement de l'air.

L'idée m'est alors venue de poser des occultations intérieures (en isolant multicouches mince) posées au dessus des occultations Remis.
La température au niveau des lanterneaux a baissé de 7°C. (cela doit encore être plus efficace posé à l'extérieur, mais plus contraignant et surtout inutilisable en roulant).

Pour les lanterneaux j'ai mis des occultations Fiamma pour turbovent : efficace, mais au bout d'un an le galon est parti car le fil de couture avait fondu avec le soleil (plus exactement les ultras violets).
Chez un maître voilier j'ai fait coudre un galon pour grand voile avec du fil résistant aux UV (et depuis plus de problèmes).

Les occultations peuvent aussi servir aussi à l'extérieur, partant du constat que dans les maisons les volets sont à l'extérieur et non à l'intérieur. D'ailleurs Dometic vend des occultations extérieures ; de même Soplair.
Sur un Hymer, pour le sunroof, la protection extérieure fonctionne aussi en intérieur.

Notin livre en option des volets roulants extérieurs : pas design, mais efficace !

J'envisage de tester un morceau d'XPS amovible dans l'encadrement des occultations pour voir l'impact sur la température, surtout pour le sunroof.

Pour la cabine avant, quand on ne roule pas, en plus des occultations Remis internes, j'ai une occultation externe de type Soplair ; c'est une solution pour moi vraiment indispensable. Je rappelle que les pare brises ne sont pas en double vitrage, sauf de rares cas sur option (chez Notin ou Hymer en option).


Aérer/ventiler

Bien calfeutrer, c'est un premier pas, mais une bonne aération est nécessaire.
Un ventilateur est intéressant car il crée un courant d'air qui aide à mieux supporter la chaleur ; en aucun cas il ne baisse la température quand il fait chaud, mais la température ressentie est plus basse.
J'aime bien les ventilateurs Dyson, car ils n'ont pas de pales et ils peuvent fonctionner en 12V, mais leur prix est beaucoup trop élevé. 
Un ventilateur traditionnel fait le même usage pour beaucoup moins cher.
Un ou 2 aérateurs solaires comme dans les bateaux est une bonne solution.

Une solution intéressante dans un intégral est le turbovent premium de chez Fiamma qui s'installe à la place d'un lanterneau (il nécessite un courant de 3A) ; c'est très bien aussi au dessus du lit cabine d'un intégral pour passer une bonne nuit ; on a 2 fonctions au choix :
- extracteur d'air ; l'air chaud qui s'accumule au plafond est rejeté vers l'extérieur et remplacé par l'air plus frais au niveau du plancher
- ventilateur ; plutôt utilisé la nuit quand on est au lit

Je rappelle que la climatisation du poste de conduite n'est efficace qu'à l'avant et quand on roule, et derrière ça chauffe !


Utiliser un rafraîchisseur

Un rafraîchisseur est un appareil qui baisse la température d'au plus 5°C en faisant récupérer la chaleur de l'air par de l'eau en utilisant une soufflerie.
Assez efficace si l'air est sec et idéalement très sec.

Je dois dire que ceux que j'ai vu installés ne sont le plus souvent jamais utilisés, sauf peut être quand on a des enfants ou des animaux.
L’intérêt du rafraîchisseur est qu'il peut être utilisé en roulant ou en bivouac car il consomme environ 5A.
La température ne peut être réglée.
Il faut compter selon les modèles entre 1000 et 1500€ + la pose.

En moyenne, un rafraîchisseur ajoute 15 kg au niveau du toit (il s'installe souvent à la place d'un lanterneau).

Une solution intéressante est le rafraîchisseur mobile Eberspacher car il fonctionne en 12V et il peut aussi s'utiliser à la maison. On en trouve régulièrement d'occasion sur le site Leboncoin à partir de 400€.

On peut bien sûr utiliser un rafraichisseur pour maison, mais dans ce cas, il faut en plus un convertisseur 12V vers 230V.

Vous pouvez approfondir cette solution en consultant le site web rafraichisseurdair.



Utiliser un climatiseur

Un climatiseur est un appareil qui baisse la température en fonctionnant comme un  réfrigérateur : dans un circuit fermé circule un fluide qui absorbe la chaleur de la pièce pour la rejeter vers l'extérieur.

Je dois dire que ceux que j'ai vu installés ne sont le plus souvent jamais utilisés, sauf peut être quand on a des enfants ou des animaux.

Sauf si on a un très gros parc de batterie, on ne peut utiliser un climatiseur que relié au 230V, donc pas en roulant !
En effet, la consommation électrique est selon les modèles entre 900 et 2500W (il faut donc un courant en 12V de 900/12= 70A...à minima ! (soit 70Ah de batterie par heure quand on roule).

La température peut être réglée, mais pour ne pas être malade (rhume entre autre) on conseille de ne pas dépasser un écart de 8°C entre la température intérieure et celle extérieure.

Il faut compter selon les modèles entre 1500 et 2500€ + la pose.

En moyenne, un climatiseur ajoute 30 kg au niveau du toit (il s'installe souvent à la place d'un lanterneau). Il existe des modèles installables en soute qui ont ma préférence car charger le haut accentue le balourd lors des virages.


Il est très économique d'essayer un modèle mobile de maison qui est beaucoup moins cher, même s'il est moins efficace ; à condition d'en trouver un suffisamment compact.
Pour approfondir, voir le site web monclimatiseurmobile.

Voir aussi un article du site Forum camping car : installer un climatiseur à moindres frais.



Mes conseils

En bivouac quand c'est possible :

1)Positionner le véhicule
de façon à ce que le pare brise soit le plus longtemps possible à l'ombre (évidemment, si c'est possible !).
Pour cela, il suffit de placer les grilles d'aération du frigo plein Est pour que le froid dans le frigo soit maximal pendant la journée.

Il en résulte que l'arrière est plein Sud ou plein Nord, il va de soi que la place idéale du pare brise est au Nord ; en effet, la surface exposée plein Sud est celle qui reçoit le plus de soleil dans la journée, et l'arrière est bien protégé de la chaleur contrairement à l'avant qui serait plutôt un super radiateur.

J'ai aussi remarqué qu'exposée de la même façon en plein soleil, la surface en alu va avoir une température de surface supérieure de 5°C à une celle en polyester. Cela ne condamne pas l'alu, n'oubliez pas les isolants et surtout la grande surface d'ouvertures sur l'extérieur.

Pour positionner mon véhicule, j'utilise une boussole ou bien sur mon smartphone, l'application android boussole.


2)Poser des occultations extérieures
Sur le pare brise, sur chaque fenêtre plein sud et sur lanterneaux et le sunroof.
Déployer aussi le store banne.

3)aérer
en entrebaillant faiblement 2 lanterneaux, l'air circulant du froid (le sol du camping car), vers le chaud (le plafond).

3)Protéger les roues
Le caoutchouc se dégrade lentement (mais surement) sous l'effet du soleil fort ; donc mettre des protections sur les roues exposées au soleil (il en existe en vente dans le commerce).


Passez des vacances au chaud comme cela, avant de décider une solution coûteuse que vous utiliserez très peu. Si vous avez des trucs et astuces que vous jugez efficaces, merci de les partager en ajoutant un commentaire en bas de cette page.







1 commentaire:

  1. j apporte ma petite contribution
    arroser généreusement le dessous du vehicule tout refroidissement est issue d une evaporation ............

    RépondreSupprimer

Saisissez vos commentaires